Back
Posts
Bonjour, j'espere que tu vas bien, n'hesites pas a aller faire un tour sur ma page et pourquoi pas me suivre, tous mes nouveaux followers ont un cadeau. Je fais aussi des shows, a tres bientot j espere, gros bisous
This post is highlighted Visible in the Discover tab
On dit souvent que l'âge, c'est dans la tête : c'est tout à fait exact. Par contre, ceux qui prétendent que rester jeune dans sa tête, c'est rester jeune dans son corps, il faudra qu'ils m'expliquent. Rester jeune dans sa tête, c'est tout à fait jouable, mais il ne faut en aucun cas perdre le contr… Read more
This post is highlighted Visible in the Discover tab
" Les convictions sont des prisons " . Pendant longtemps cette citation de Nietzsche était une énigme pour moi, mais c'était sans compter sur mon petit oiseau. Non pas que ce philosophe n'avait aucun secret pour lui, mais que sa manière d'être et de penser m'apportait enfin les réponses. Ce sont de…
" Les convictions sont des prisons " . Pendant longtemps cette citation de Nietzsche était une énigme pour moi, mais c'était sans compter sur mon petit oiseau. Non pas que ce philosophe n'avait aucun secret pour lui, mais que sa manière d'être et de penser m'apportait enfin les réponses. Ce sont des moments plutôt pénibles à vivre, car votre amour-propre prend un sérieux coup dans l'aile. Ce n'est évident pour aucun homme de passer de chêne à gland. En plus vous êtes amené à vous dire que toutes vos lectures ne peuvent être qu'un grossier canevas, que la vérité peut surgir d'une manière parfaitement inattendue, même venant d'un petit oiseau qui ignore probablement qu'il a toute cette richesse en lui. C'est, j'imagine, ce que certains appellent " l'état de grâce ". Le plus dur était de résister à ce petit oiseau qui avait tout pour lui. L'individu vulnérable que j'étais devenu a, bien entendu, échoué
This post is highlighted Visible in the Discover tab
Qu'il était beau ce petit oiseau. Il est entré dans ma vie un beau jour de printemps, sans crier gare. Je l'ai vu, au fil du temps, déplier ses ailes, se détendre gentillement sur sa branche. J'avais l'honneur de ses confidences et lui des miennes. Plus le temps passait, plus la faiblesse masculine…
Qu'il était beau ce petit oiseau. Il est entré dans ma vie un beau jour de printemps, sans crier gare. Je l'ai vu, au fil du temps, déplier ses ailes, se détendre gentillement sur sa branche. J'avais l'honneur de ses confidences et lui des miennes. Plus le temps passait, plus la faiblesse masculine finissait par me dominer. Plusieurs fois j'ai essayé de me défaire de cette dépendance, mais en vain. Pour finir, il m'apparaissait urgent de m'éloigner de ce bel oiseau si je voulais que mes tourments cessent. Je l'ai obligé, bien malgré lui, à m'aider en lui arrachant quelques plumes pour qu'il finisse par me détester. C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour entrevoir une guérison. Aujourd'hui, le sevrage est quasi acquit, d'où ces aveux que je n'aurais jamais su faire avantPardon petit oiseauLove

Please disable your ad blocker to access this website.

ADBLOCK has broken this site by wanting to delete its advertising content.
Disable ADBLOCK to view our contents.

How to disable AdBlock? Click here!